Banque en ligne

Fotolia_106658570_XS.jpg

Après le renouvellement de son site web en mars dernier, Boursorama Banque vient de revoir son application mobile pour lui donner la même ergonomie, la même fluidité et offrir ainsi à ses clients une meilleure continuité entre l’écran web et l’appli. La sortie de la nouvelle application coïncide à un bilan sur l’activité de Boursorama Banque qui se rapproche du million de clients.

2016 a tout d’une année record pour Boursorama Banque. Elle a conquis depuis janvier 144 000 nouveaux clients, soit une progression de 30 % sur un an, et franchi le cap des 900 000 clients, en phase avec son ambition d’être une banque de 975 000 clients fin décembre. Ainsi en 3 ans, Boursorama a doublé l’effectif de sa clientèle. Pour finir d’agacer la concurrence, Boursorama Banque fait le calcul que cela représente un nouveau compte ouvert chaque minute. Et un nouveau compte, c’est un client engagé sur le long terme. L’enquête d’Opinion Way de juin 2016 éclaire d’ailleurs un taux de recommandation de 91 % de la part de ses clients.

Boursorama Banque peut également se féliciter d’être une banque populaire avec une clientèle venue, d’après ses statistiques, de tous horizons. La majorité de ses nouveaux clients (63%) réside en province et c’est une clientèle jeune dont 70 % ont moins de 40 ans et 37 % ont moins de 30 ans.

L’offre sur mobile de Boursorama Banque a toute son importance comme le confirme la consultation de l’espace bancaire et le passage d’opérations courantes en moyenne 10 fois par mois.

Aussi, il ressort assez clairement des statistiques que le compte Boursorama n’est pas considéré comme un simple compte secondaire : sont enregistrées en moyenne par mois 14 opérations par carte bancaire et les dépôts sur les comptes courants ont progressé de 35 % sur un an.

Cette dynamique de recrutement et de fidélisation se traduit par la progression des encours en assurance-vie dépassant les 4 milliards d’euros, ainsi qu’en crédits immobiliers avec une croissance de 25 % sur un an le portant à 4 milliards d’euros.